* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Kombucha : l’élixir mandchou de l’immortalité.

  Kombucha : l'élixir mandchou de   

                                                               l'immortalité.

 
Le champignon Kombucha ressemble à une crêpe visqueuse d'une vingtaine de cm de diamètre et d'un cm d'épaisseur. Mis en culture dans un récipient contenant du thé sucré froid, il produit de précieuses substances nutritives.

 Le Kombucha est une boisson populaire mandchoue connue en Chine depuis la dynastie Zsin (221 avant J-C). Considéré comme une véritable fontaine royale de jouvence et un élixir de longue vie, ce remède naturel fortement concentré en nutriments est obtenu en faisant fermenter un champignon éponyme à l'aspect d'une crêpe caoutchouteuse, dans du thé noir sucré & refroidi.

 La médecine populaire orientale emploie depuis plus de 2 000 ans un remède de bonne fame connu sous le nom de « champignon de longue vie » ou « champignon à thé kombucha ».

En Chine, il est consommé, depuis le deuxième siècle avant J-C., dans le but d'obtenir l'immortalité.

 Staline en faisait usage, L'ancien président des Etats-Unis, Ronald Reagan, l'aurait reçu en cadeau des Japonais et aurait, en le consommant, tenu son cancer en échec.

Dans « La Main droite » et « Le pavillon des cancéreux », Alexandre Soljenitsyne relate les guérisons dues à ce champignon miraculeux. Dans son autobiographie, l'auteur russe raconte comment, enfermé au Goulag et atteint d'un cancer à l'estomac doublé de métastases au poumon & au foie, il fut totalement guéri par « un champignon qui se développe sur le thé »

 Une véritable petite usine biochimique.

 Lors de la fermentation, le champignon kombucha se nourrit du sucre pour produire de très précieuses substances. Des acides organiques dont certains ont la faculté de se combiner avec de nombreuses toxines ainsi qu'avec les métaux lourds, des vitamines du groupe B, C & D, des acides aminés, des probiotiques lactiques, des levures, des substances antibiotiques, des minéraux, des polyphénols (flavonoïdes, isoflavonoïdes) dotés d'un fort pouvoir antioxydant. Et surtout des enzymes qui stimulent la digestion, purifient l'organisme, favorisent l'élimination des déchets & des toxines, renforcent et fortifient l'organisme contre les agressions extérieures.

 Ni un médicament, ni une drogue miracle.

 Des articles dithyrambiques ont été  publiés sur le compte du kombucha : il aiderait l'organisme à combattre le cancer, le sida, il serait efficace contre les problèmes de prostate, l'incontinence, les hémorroïdes, les symptômes de la ménopause, l'impuissance sexuelle et de plus il favoriserait la repousse des cheveux et leur noircissement !

Mais les plus sérieux le considèrent comme un aliment aux propriétés médicinales plutôt préventives que curatives.

 C'est un remède contre la fatigue, l'épuisement & la nervosité. Il stimule la vitalité, tonifie, augmente les performances corporelles & athlétiques, apaise les courbatures et calme les autres effets du surmenage.

Il améliore le sommeil, harmonise le transit intestinal, régularise l'équilibre acido-basique et lutte contre le vieillissement.

Fabriquer son kombucha : un rituel précis.

 Ingrédients : Un champignon kombucha * 10 cl de boisson kombucha * 1 litre d'eau * 70 g de sucre * 5 g. de thé noir * une casserole * un récipient en verre, en porcelaine ou en faïence * une étoffe de gaz * un élastique *

 Recette : Faire fondre le sucre dans de l'eau bouillante. Ajouter le thé, laisser infuser 10 à 15 mn. Laisser refroidir jusqu'à 30° C  puis verser dans le récipient  de fermentation  en retenant les feuilles de thé dans une passoire.

Placer le champignon kombucha et, pour un meilleur résultat, 10 % de boisson kombucha toute prête.

Recouvrir avec la gaz et fixer l'étoffe à l'aide d'un élastique.

Placer dans un endroit chaud et aéré, laisser pauser 8  à 10 jours puis retirer le champignon à la main.

Filtrer à travers une passoire et conserver au frais.

 Pour recommencer : laver le champignon sous l'eau courante froide et le replacer dans le récipient de fermentation.

Pour un meilleur résultat utiliser 10 % de la boisson obtenue pour acidifier la nouvelle quantité de thé à préparer.



28/07/2007
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres