COULEURS-DE-LA-VIE

COULEURS-DE-LA-VIE

La puce et le grain de sable ... Vigilance !

salamandre.jpg

 

 

De janvier à mars 2022, si vous êtes affilié à l’Assurance maladie, vous recevrez un courrier ou un courriel vous demandant d'activer votre Espace santé. Vous disposerez alors d'un délai d'un mois pour vous opposer à sa création. Sans réponse de votre part, votre Espace santé sera automatiquement créé.

  

Ça y est, nous y sommes …

Le ministre de la Santé vient d’annoncer le déploiement de son espace de santé numérique, pour le premier janvier. Une puce sur laquelle le patient conservera son dossier médical personnalisé.

 

 

 Un gadget à 650 millions d’euros sur un plan d’innovation à 7 milliards dont une partie est débloquée pour former des ingénieurs, des experts en santé numérique.

 

C’est toujours au nom de la modernité, de la simplification des processus qu’on veut nous faire passer ces bouleversements de société, parfois comme de grands progrès, parfois comme de petites évolutions anodines.

Ils n’ont rien d’anodin.

 

Tout un dossier médical dans une puce électronique. Une puce dans un téléphone que certains aimeraient nous greffer sous la peau, pour que ce soit encore plus pratique. Plus d'ordonnance, plus de carte vitale, plus besoin de parler à son médecin. Tout est dans la puce.

 

Aujourd’hui, en France, la durée moyenne d’une consultation chez un généraliste est de 17 minutes. Pendant cette durée, le patient dispose en moyenne, selon une étude récente, de 22 secondes pour parler de lui, de ses symptômes, de sa souffrance, sans être interrompu par son médecin, 22 secondes pendant lequel il peut regarder son praticien dans les yeux, établir un contact humain, chaleureux dont il a tant besoin.

 

Mais ce temps est encore trop long. Il faut aller plus vite, être plus efficace. Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi, nous rappelait Christiane Singer.

 

Chez les indiens Navajos, lorsqu’une personne est malade, elle va consulter le chaman pour une cérémonie qui peut durer plusieurs jours d’affilé. Il va dessiner sur le sol avec du sable coloré et poser ce sable sur son corps pour acter une voie de guérison. Tout le clan participe à cette cérémonie, conscient que le problème d’une personne affecte et concerne chacun dans ses rapports avec l’environnement. Nous sommes tous liés.

 

L’OMS définit la santé comme un état qui n’est pas qu’une absence de maladie, mais un état de bien-être physique, psychique et social.

 

Physique, psychique et social. L’être humain est un tout indivisible. Il trouve son équilibre dans la guérison du cœur, du corps et de l’esprit. Il a besoin de donner du sens à ses épreuves. Il a besoin de comprendre le message de sa maladie s’il veut se soigner. On sait, et il existe une discipline en médecine qu’on appelle la psycho-neuro-endocrino-immunologie qui tisse les liens entre les états émotionnels d’un individu, son environnement et les pathologies qui peuvent l’affecter. L’individu est un tout indivisible, corps, cœur et esprit.

 

Si la médecine a besoin d’aide aujourd’hui, elle a surtout besoin de moyens humains. Elle réclame davantage de personnel pour entretenir des relations plus chaleureuses avec les patients.

 

De plus en plus d’hommes et de femmes se tournent vers les médecines dites douces, ou parallèles, d’une part pour éviter une médecine devenue trop chimique qui se salit par tant de conflits d’intérêts, mais aussi, parce qu’ils souhaitent être accueillis dans leur globalité. C’est plus d’un tiers des français qui s’oriente vers l’homéopathie, l’acupuncture, la sophrologie et tant de voies alternatives qui intègrent le patient dans sa totalité.

 

Il est temps pour nous de consolider le concept de médecine intégrative. Car la médecine intégrative intègre autant les médecines conventionnelles que les médecines non conventionnelles. Elle intègre toutes les dimensions de la guérison.

 

L’hypnose est fréquemment pratiquée dans les hôpitaux, notamment en termes d’anesthésie. La transe initiée par les chamans commence à intéresser le corps médical. Aux États-Unis, plusieurs hôpitaux s’ouvrent à l’approche psychédélique de la guérison avec des effets très concluant sur la maladie d’Alzheimer.

 

Dans la tradition chamanique, pour qu’une guérison opère, il est nécessaire de tisser un lien intime entre le soignant, le soigné et l’esprit de la guérison. La guérison dépend de la relation entre ces trois entités, entre ces trois esprits. Le docteur a pour rôle d'éveiller le patient à son histoire, de réenchanter sa vie.

 

"Qui êtes-vous ?" était la première question que posait Hippocrate pour inviter son patient à plonger dans son histoire pour la remoraliser. Il n’y a pas de puce là-dedans …

 

Il est temps d’œuvrer pour reconsidérer et redéfinir les termes de guérison, de soin, de médecine intégrative. Il est temps que les patients s’impliquent réellement dans la responsabilité de leur guérison.

 

Ce progrès est aussi inutile que toxique. Il infantilise, déresponsabilise, automatise, là où la médecine a aujourd’hui plus que jamais besoin de retrouver son humanité.

 

Arnaud RIOU

26 octobre 2021

 

Auteur, coach, formateur et conférencier, Arnaud Riou a étudié pendant plus de vingt ans les voies de la sagesse orientale (la pleine conscience, le bouddhisme, le chamanisme) auprès de maîtres spirituels de différentes traditions – lamas tibétains, yogis indiens, moines et chamans – avant d’être reconnu lui-même comme chaman. Il accompagne des groupes et anime des stages, établissant des ponts entre la sagesse de civilisations souvent oubliées et notre monde moderne.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont le best-seller  Réveillez le chaman qui est en vous, aux éditions Solar.



01/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 442 autres membres