* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le Gingembre et ses vertus…

   Encensé par nos ancêtres pour ses vertus aphrodisiaques, considéré par les Asiatiques comme la panacée, le Gingembre a gagné ses galons de plante médicinale, avant de faire son apparition dans les cuisines.

Sur le mode salé ou sucré, il est aujourd'hui devenu un grand classique apprécié par les fins gastronomes.

 

Comme bon nombre d'épices, le Gingembre, ou Zimziber officinale, est originaire d'Asie. Au Moyen Age, le Gingembre est un objet de négoce recherché, reconnu comme épice et taxé comme telle.

Il faut dire qu'il possède déjà une réputation d'aphrodisiaque ce qui a grandement contribué à la gloire et à la diffusion de cette « épice de chambre ».

 

Les Anglais l'ont ramené des Indes. Ils l'ont incorporé dans leur célèbre pain d'épice ginger bread. Mais aussi dans la ginger beer et dans la ginger ale (soda légèrement aromatisé au Gingembre).

 

En France, le Gingembre entre dès 1510 dans la composition de la fameuse liqueur Bénédictine. C'est son rhizome, à la forme étrange et au parfum intense que l'on consomme comme épice.

 

Lavé, pelé, puis séché au soleil, il est ensuite réduit en poudre, appelée « épice blanche » et réputée pour son goût relevé.

 

   Une épice tonique & poivrée.

 

Le Gingembre a gagné ses galons de plante médicinale dès le XVIIIe siècle. Il est reconnu pour ses  propriétés tonifiantes, stimulantes et revitalisantes. C'est un carminatif efficace qui aide à expulser les gaz intestinaux et à lutter contre les spasmes. Il stimule les sécrétions biliaires, ce qui facilite la digestion. Il se révèle efficace comme fébrifuge, antiseptique, analgésique & expectorant.

 

On le recommande pour lutter contre la fatigue, le surmenage, le mal des transports (quelques fragments de racines en infusion ou 30 gouttes de teinture mère une heure avant). Le Gingembre aurait aussi des propriétés anti-radicalaires. Et depuis peu, on lui prête des effets anti-cholestérol. Enfin, la légende lui prête des vertus aphrodisiaques.

 

Sucré, salé.

 

Cette racine tubéreuse à la saveur tonique & poivrée se consomme soit fraîche, épluchée et râpée, soit au vinaigre, en saumure, en sirop, confite ou encore en poudre.

Le Gingembre permet de réduire l'apport de sel ou de sucre grâce à l'intensité de ses arômes, tout en étant d'un emploi aisé et d'une conservation idéale (même frais, il se conserve une dizaine de jours). Choisissez un rhizome ferme, compact, non déshydraté, d'un joli brun clair, avec une chair jaune pâle, juteuse & très odorante. Il ne doit être ni flétri, ni décoloré, ni présenter des taches de moisissure.

 

Version salée, il entre dans la composition du curry indien & des plats aigres-doux chinois. Vous pouvez l'ajouter à une vinaigrette à l'orientale avec de l'huile de sésame ou d'argan, à un vinaigre doux de miel, à une sauce de soja.

 

Version sucrée, le gingembre rehausse le goût des sauces, glaces & gâteaux. Ainsi, il suffit d'une cuillère de Gingembre râpé pour parfumer une salade de fruits. Vous pouvez apporter une note originale à votre thé en y laissant infuser quelques minutes du Gingembre frais.

En jus allongé d'eau, le Gingembre est délicieux l'été, avec une rondelle de citron, du sucre de canne intégral et de la glace pilée.

 



27/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres