* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Nous avons tous des parents.

   Nous avons grandi...

 

Pourtant, nos parents continuent à être les seules personnes devant lesquelles nous nous comportons comme des gamins.

Comme si le passé nous collait aux chaussures, nous n'osons pas leur parler normalement.

 

Il y a ceux qui ne voient plus leurs parents,

ceux qui déjeunent avec eux tous les dimanches,

ceux qui vont consciencieusement remplir leur devoir filial deux fois l'an,

ceux qui se chamaillent gentiment,

ceux qui se crient dessus,

ceux qui ne savent s'échanger que de l'argent,

ceux qui n'échangent rien du tout,

ceux qui  s'aiment en silence mais se le disent jamais,

ceux qui se détestent,

ceux qui ont peur les uns des autres,

ceux qui se contentent de relations superficielles…

 

… et quelques-uns qui vivent l'intimité, se parlent et s'aiment…

 

Il y a toutes sortes de relations parent-enfant.

Mais il faut le dire, il y en a peu d'harmonieuses, fluides & belles. 

Ce n'est la faute de personne.

C'est la responsabilité de tous.

C'est une relation particulièrement difficile.

Elle s'étale sur une très longue durée, elle doit s'adapter et se transformer de nombreuses fois pour permettre aux deux parties de s'épanouir.

 

Le lien se crée à la conception de l'enfant, se termine-t-il lors du décès du parent ?

 

On porte ses parents en soi toute sa vie même après leur mort physique…

 

Pour redonner vie aux repas de famille, retrouver une relation pleine & riche avec ses parents, devenir adulte et libre de son passé, il y a un chemin de réconciliation à parcourir.

 

Pour se réconcilier, il faut tout d'abord percevoir le conflit.

 

Dans la meilleure des familles, il y a des décalages entre les besoins de l'enfant et les comportements des parents.

Il est très difficile de « remettre en cause » ses parents.

Parce que nous confondons trop souvent colère & accusation.

Parce qu'ils nous ont interdit de voir nos blessures.

Parce nous nous sentons coupables…et tant d'autres raisons.

 

Revisiter notre histoire est pourtant la seule voie pour libérer les sentiments bloqués.

 

Pourquoi se contenter d'une relation superficielle quand on peut - et c'est possible dans la plupart des cas - créer une relation d'intimité & de complicité ? 

 

Toute relation peut évoluer.

Pourquoi ne pas oser dire ce qui ne nous convient pas ?

Pourquoi ne pas veiller à la santé de la relation ?



19/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres