* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Notre corps : une mini-société en équilibre.

    Le fonctionnement de notre corps rappelle de manière merveilleuse celui notre société. Notre corps pourrait-il nous enseigner les solutions pour la société de demain ?

 

Cette image est beaucoup plus qu'une simple parabole.

L'énergétique chinoise avait déjà compris cela il y a 3 000 ans dans sa loi des 5 éléments.

 

Le rein est le gardien de la mémoire ancestrale. Le foie est l'usine à énergie et à la création. Le poumon s'occupe de la relation. Le cœur fait circuler l'amour. La rate assure l'équilibre. Il y a encore la vésicule biliaire qui est le juge de paix et la référence intérieure. Les organes des sens assurent la perception & la communication.

 

Sur plusieurs zones de notre corps se trouve résumée la totalité de notre corps (iris, main, pied, oreille, face intérieur du nez, langue…).

Le but de notre fonctionnement est de maintenir cet équilibre, la médecine appelle cela l'homéostasie.

C'est de cet équilibre que dépend notre bonne santé, c'en est même la  définition.

 

Le corps peut donc se concevoir comme une société en équilibre. Poussons sans trop de risque l'analogie avec la société humaine :

 

*  Le système immunitaire est semblable à la police et à l'armée

    intérieure, à la justice aussi.

*  Le système musculaire correspond au monde du travail, mais aussi à

    la mise en action & la réalisation.

*  Le système cérébral est le gouvernement.

*  Le système digestif correspond à l'agriculture et permet l'utilisation

    des richesses qui nous sont données pour nous construire.

*  Le système hormonal est lié à la culture & aux émotions.

*  Le système pulmonaire est relié au monde & à l'écologie.

*  Le rein représente les structures, la constitution, le patrimoine, notre

    intégrité & notre identité.

*  Le cœur, évidemment, parle d'amour, de partage, c'est aussi le moteur

    de la vie.

*  La maladie rappelle les conflits sociaux, les crises, les guerres & les

    mutations.

 

Tout cet ensemble, parvenu jusqu'à nous après des millions d'années d'évolution, fonctionne avec sagesse. Rien n'arrive par hasard. Appréhender la maladie comme une sagesse nous permettrait de comprendre que les troubles du monde ne seraient que des maladies porteuses de solutions.

 

Jung l'avait bien dit :

 

 « vous ne guérirez pas de vos maladies,

ce sont vos maladies qui vous guériront ».

 

Par exemple, nous avons dans notre corps ce que la médecine appelle des « systèmes tampons », qui permettent d'encaisser les à-coups et de maintenir notre équilibre dans les moments difficiles. On les retrouve dans le sang, le rein & le poumon. Le travail sur les systèmes tampons a permis de faire évoluer la réanimation et de sauver bien des vies.

 

La terre fonctionne en équilibre de la même façon.

 

Les espèces végétales & animales ont trouvé depuis bien longtemps un point d'équilibre. La terre dispose de grands systèmes d'adaptation capables aussi de maintenir l'équilibre. La mer, les forêts, les glaciers, la terre, la biosphère travaillent en permanence à l'équilibre.

Ces systèmes sont essentiels à respecter.

La biosphère, c'est l'ensemble du vivant non humain, c'est-à-dire les plantes, les animaux & les microbes.

 

Les microbes.

 

La biosphère est en équilibre constant, mais ce sont sûrement les microbes qui en sont les agents les plus redoutables. Ils représentent 90% de la masse de la biosphère. Ils sont petits mais présents, dedans, dehors, absolument partout. C'est le plus grand système communiquant, le plus grand système équilibrant.

 

Dans notre corps, et particulièrement notre système digestif, ils représentent les 9 dixièmes de nos cellules. Cela signifie que nous avons 10 fois plus de microbes dans notre tube digestif que de cellules dans la totalité de notre corps.

 

Dans la nature, les micro-organismes sécrètent les vitamines & les minéraux indispensables à la croissance des plantes. Parmi eux, les levures permettent à la vie de se développer et aux hommes de créer de nombreux aliments fermentés (vin, vinaigre, saumure, pain, fromage, etc.). Dans notre corps, ils effectuent la plupart du travail de digestion & de constitution de nos défenses.

 

Symboliquement, ils peuvent être considérés comme des adversaires qui nous aident à grandir. Des initiateurs qui à la fois travaillent pour nous et nous testent dans notre capacité à rester en équilibre. Tous les humains en hébergent dans leur flore intestinale. Ils sont un peu comme une forme d'inconscient collectif.

 

Ils interviennent régulièrement sous forme d'épidémies. Ils sont une des formes des lois de la vie.

 

Il est intéressant de voir que parmi les plus grands fléaux actuels, nous retrouvons la pollution massive par les pesticides d'un côté & les nouvelles épidémies de l'autre. Ces 2 fléaux dépendent de l'action & de l'équilibre de la flore microbienne interne et externe, humaine et planétaire. Nous attaquons la biosphère, elle réagit. Il serait important d'observer son fonctionnement et ses équilibres pour retrouver en elle cette alliée certes redoutable, mais au fond bien utile et qui nous permet d'exister.

 

Nous découvrant qu'en touchant à l'un, nous touchons à tout.

En touchant le plus petit, le plus grand répond.



22/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres