* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Semer l’optimisme à la volée.

   Aucun placement n’est aussi productif que celui de l’optimisme. Un seul grain déposé en terre peut donner d’immenses moissons.

Sans doute, si l’on raisonnait en jardinier, il serait préférable de trier sa semence avec soin, de la déposer en terre préalablement fumée.

Mais l’optimisme est aussi vigoureux & tenace que la mauvaise herbe, la ronce & le chiendent.

Dès qu’il y en a quelque part, il se répand et se ramifie dessus, dessous, dehors, dedans...

 

Ne nous préoccupons pas de choisir les terrains.

L’optimisme lève aussi bien en sol ingrat qu’en terre fertile.

C’est même dans les friches apparemment abandonnées qu’il réalise les plus étonnants miracles, ainsi qu’il arrive en terrain vierge et qui n’a jamais travaillé.

 

L’optimisme étant gratuit, puisque nul n’a besoin de l’acheter et qu’il est en quantité illimitée à la disposition de n’importe qui, il n’y a aucune raison de le ménager, de l’économiser.

Semez à toute volée, à droite, à gauche, en haut, en bas, à pleines mains et dans toutes les directions.

 

Plus nous gaspillons, plus nous dilapiderons d’optimisme, plus nous en aurons à notre disposition.

 

Rappelons ici une loi aussi bien à l’optimisme qu’à l’abondance, car c’est une loi passe-partout : On n’acquiert l’optimisme et on ne le conserve que si l’on est comme un canal ouvert à chaque bout.

 

Ouvrons donc en grand le robinet si nous voulons que l’eau vienne en grand de la source.

Moins nous ouvrons la sortie et moins l’arrivée est abondante ; plus nous ouvrons de chemin à l’eau, plus il en vient…



08/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres