* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

11 * Le chien : le gardien du seuil.

  Dans la plupart des mythologies, le chien est associé à la terre, à l'eau et à la lune, donc aux fonctions végétatives, féminines, divinatoires, sexuelles, à l'inconscient.

 

*  Dans la Bible, il désigne la lâcheté, la servilité. ( !)

*  Compagnon du diable (chien jaune de Méphistophélès), utilisé dans certains rites de magie noire, considéré comme l'ennemi de Dieu, pour l'Islam, il est un objet de répulsion.

*  Gardien du troupeau, emblème du pontife, il est un symbole d'obéissance, de fidélité et de vigilance.

*  Il a rempli la fonction de psychopompe dans l'ancien Mexique et en Egypte : les esprits-cynocéphales, serviteurs de Thot, maîtres de sagesse assis sur la proue de la barque de Râ, annoncent les ordres du Seigneur des mondes.

*  Dans les mythes, il représente les instincts élémentaires dangereux, l'animus inconscient agissant en liberté : les chiens féroces d'Artémos, la meute hurlante de la redoutable & maléfique Hécate, messagère des démons, symbole de la mère autoritaire ou possessive.

*  Le chien symbolise également le sein maternel (certaines peuplades disparues faisaient dévorer leurs morts par les chiens dont le ventre figurait le ventre maternel où la mort attendait sa résurrection) et la maternité qui étreint et dévore.

Sous l'aspect de Cerbère, gardien du seuil inférieur, il représente le potentiel défensif du moi inconscient.

 

*  Onzième signe du zodiaque chinois, le Chien (gou) confère l'honnêteté, la loyauté et le sens de la justice.

L'année qu'il patronne apporte la stabilité, l'harmonie au foyer mais est marquée par des confrontations importantes sur l'échiquier mondial.

*  Sur le plan psychologique, le chien est l'archétype de l'individuation et représente le premier stade d'évolution psychique : Cerbère, le chien à trois têtes et aux dents empoisonnées garde la porte des Enfers, symbole du seuil séparant le conscient de l'inconscient, premier stade de l'évolution.

*  Dans les rêves, il est devenu l'animal-frère, symbole de l'animalité conciliée…Mais s'il apparaît délaissé ou martyrisé, il indique que nos forces instinctives ont été négligées ou mal traitées.



21/10/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres