* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La biodynamie : une voie porteuse de sens.

   

CLIC

 

Les concepts & les techniques industriels sont adaptés à l'activité sur la matière morte.

 

Ils ont montré leurs effets pervers quand ils sont appliqués à l'agriculture, domaine de la vie par excellence.

 

Les concepts de l'agriculture biodynamique sont propres au monde de la vie ; ses techniques le respectent et en stimulent les forces.

 

Aujourd'hui plus que jamais, se conforte l'idée d'un monde agricole à plusieurs vitesses où se côtoient, et souvent s'excluent, différentes « dimensions » :

 

-         la production intensive d'aliments ou de substances industrielles.

-         L'entretien de l'espace rural, du paysage et la protection de l'environnement.

-         Le tourisme « vert ».

-         La recherche.

-         La pédagogie de la nature.

 

L'espace agricole est ainsi écartelé en de multiples spécialisations qui déterminent des monoproductions et entraînent de nombreuses manifestations de déséquilibres, agronomiques et humains.

 

La biodynamie, quant à elle, permet de développer de façon cohérente & équilibrée, et non de séparer, les différentes missions du paysan dans sa ferme.

 

Enfin, la désertification des campagnes est l'une des conséquences de la spécialisation des exploitations et de l'industrialisation de la chaîne alimentaire, ce qui a massivement déplacé les emplois.

 

Pour que le tissu rural soit préservé et puisse se reconstituer, il faut rendre à l'agriculture sa place particulière dans l'économie & la vie sociale.

L'environnement social crée autour des fermes biodynamiques amorce cette alternative.

 

Du fait de ses perspectives nouvelles, notamment en ce qui concerne le sens du travail de la terre, un nombre croissant de consommateurs & de praticiens s'interrogent et se tournent vers la biodynamie.

 

Les moyens propices à un développement harmonieux de l'agriculture qu'elle propose sont les fruits d'une démarche qualitative & globale.

 

Ainsi, vivifier le sol, élever les plantes et les animaux, pour nourrir les hommes en façonnant les paysages, c'est gérer, pour le bien de chacun, un patrimoine commun à tous et précieux pour les générations futures.

 

C'est aussi, en rendant la ferme accessible à l'homme moderne, offrir la possibilité de partager la responsabilité de l'avenir de la terre… 



28/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres