* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les Coups Lisses des Jeux Olympiques.

   1900 : Les deuxième Jeux Olympiques des temps modernes ont lieu à Paris. L'Exposition va leur  faire de l'ombre.

Et puis ces messieurs les organisateurs se sont mal organisés. Ils n'ont pas prévu d'endroit pour le lancer du disque.

Les scores sont mal notés.

Les interprètes ne sont jamais présents.

Et puis certains athlètes américains, très puritains, refusent de concourir le jour du Seigneur ! 

 

Quant au Bois de Boulogne, c'est le lieu idéal pour la balade dominicale mais non pas pour le Marathon !

Des coureurs se perdent en route (l'un d'eux arrive dans une ferme, à Courbevoie…)

 

Mais cocorico ! C'est le français Michel Theato qui l'emporte ! Oui…Seulement une rumeur se répand : il aurait triché, emprunté un raccourci…On n'a jamais su la vérité !

 

Depuis La renaissance des jeux en 1896, le Marathon, le clou du spectacle, a toujours suscité des commentaires !

 

En 1904, à St-Louis (USA), l'Américain Fred Lorz l'emporte…mais on apprend qu'il a fait « une partie du trajet dans une voiture automobile »…

 

Aux Jeux de Londres, en 1908, l'Italien Doranto Pétri s'écroule à quelques mètres de l'arrivée. Alors quatre bons samaritains le traînent jusqu'à la ligne, au moment ou se pointe Johnny Hayes, un Américain d'origine irlandaise.

 

Qui a gagné ? L'entraîneur Mike Murphy déclare que c'est l'Américain…Des reporters se battent à coups de couvercles de poubelles.

 

Dans sa loge, le roi Edouard VII se fait tout petit. La médaille revient à Hayes mais c'est l'Italien que la foule en délire applaudit !

 

En 1924, aux Jeux Olympiques d'Amsterdam, les Américains déçoivent tout le monde. Les experts se prononcent : ces athlètes sont TROP bien nourris !

 

En effet sur le bateau qui les amenait en Europe, ils ont consommé des quantités industrielles de glaces & de biscuits au fromage, dévalisant toutes les réserves.

 

Résultat : indigestion !

 

Moins gourmands, les Finlandais sont en pleine forme et récoltent les médailles. Le Marathon est remporté par El Ouafi, un Algérien végétarien. Au départ, il semblait pourtant mal à l'aise…Mais il franchit la ligne d'arrivée les bras au ciel devant un Chilien vert de rage !

 

Et toujours cette année-là, trois médailles d'or reviennent à un colosse qui nage comme un dauphin, Johnny Weissmuller, le Tarzan du 7e Art !

 

En 1952, aux Jeux d'Helsinski, on oublie un peu la championne du lancer du javelot, la Tchécoslovaque Dana Ingrova Zatopek. C'est parce que son mari, Emil Zatopek, lui fait involontairement de l'ombre !

Ils s'étaient rencontrés aux Jeux Olympiques de Londres en 1948…

 

En Finlande, Emil remporte le Marathon. « Une course ennuyante, triste à mourir », dira-t-il.



08/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres