* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Propriétés * Poireau * Chou Chinois * Endive.

   Le Poireau.

 

Bon d’accord, au premier abord, il n’a pas un physique facile. Mais laisser tomber le poireau pour si peu ne serait pas raisonnable !

 

Sa richesse en minéraux, en oligo-éléments, en vitamines, en mucilages et en fibres nous est précieuse au changement de saison. Du fer, du magnésium, du phosphore, du calcium, du soufre, de la silice…

 

Le poireau draine les toxines, favorise leur élimination et il reminéralise en même temps. Aussi efficace qu’une cure à Vichy, se plaît à répéter Raymond Destreit dans ses livres.

Préférez-le cuit à la vapeur ou à l’étouffée, assaisonné Zen : un filet d’huile d’olive vierge de première pression à froid, une petit pincée de thym citron, une ½  pincée de fleur de sel.

 

  Le Chou Chinois.

 

Pé-tsaï et Pack-choï. Bien qu’ils soient cultivés en France, leurs origines chinoises valent à ces choux leurs noms exotiques signifiant « légume blanc », dûs à la couleur vert clair des feuilles dans le cas du Pé-tsaï, ou des nervures blanc nacré chez le Pack-choï.

 

Vous trouverez le plus souvent le Pé-tasï dans votre magasin Bio, mais tous deux offrent les qualités nutritionnelles des choux, principalement un très bon capital en vitamine C. Leur avantage notable par rapport aux autres choux réside dans leur saveur douce qui plaît généralement aux enfants.

 

A préparer de préférence cru pour préserver leur consistance croquante et leur vitamine C.

 

En salades, en pickles, en rouleaux végétaux, assaisonnés de vinaigre de riz & de gomasio ou en accompagnement de plats complets : avec riz mélangés, purée de pois chiches, dés de pommes crus…

 

   L’endive.

 

On lui pardonne d’autant plus volontiers son visage un peu pâlichon qu’elle accepte facilement la compagnie d’hôtes nettement plus haut en couleurs : betterave rouge crue râpée ou carottes en julienne, dés d’avocat, de branches de céleri ou de kiwi.

 

Elle aime également les fruits séchés réhydratés ou les fruits secs bien croquants, ainsi que les herbes aromatiques ou les épices qui donnent un petit coup de chaud au passage, histoire de relever le côté raplapla des sacro-saints gratins d’endives que vous pouvez d’ailleurs remplacer par des chaussons ou des tartes.

 

Soulignons son capital en vitamine B9 (acide folique), au rôle antianémique inattendu de la part de ce légume, et la présence de sélénium qui ralentit le vieillissement cellulaire. 

 

Evitez de la conserver à la lumière pour ne pas accentuer sa pointe d’amertume. 



17/09/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres