* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le Dindon : Don & dépouillement.

      Le Dindon : Don & dépouillement.

 

Dans bien des tribus autochtones, le Dindon était considéré comme l’Aigle du don ou l’Aigle du Sud. Plusieurs tribus vivaient selon la philosophie du don & du dépouillement. Exposée en termes simples, cette philosophie reconnaît de façon profonde et constante la valeur du sacrifice chez soi et chez les autres. Les gens de la société moderne, qui ont plus que ce qu’il faut pour satisfaire leurs besoins, auraient intérêt à étudier cette volaille qui se sacrifie pour que nous puissions vivre. La mort du Dindon nous permet de vivre. Rendons hommage au Dindon.

 

La médecine du Dindon est celle des saints et de bien des mystiques. Si vous avez cette médecine, vous êtes en droit de vous réjouir car vous avez de multiples vertus. Vous avez transcendé votre bien personnel et vous agissez pour le bien commun. Cela ne provient pas d’un moralisme suffisant ni d’une culpabilité religieuse mais bien de la connaissance profonde que toute vie est sacrée. Voilà ce qui pousse le Dindon à aider et à soutenir. Il sait que le Grand Esprit habite en chaque personne et en chaque être. Il reconnaît que ce que l’on fait aux autres, on en bénéficie aussi soi-même. La médecine du Dindon repose sur un sens juste de l’ego, sur l’éveil. Aimer les autres comme soi-même et nourrir son prochain sont des messages communs à tous les véritables enseignements spirituels.

 

Avec la médecine du Dindon vous pouvez recevoir un don : spirituel, matériel, voire même intellectuel. Ce don peut être petit ou grand, mais jamais insignifiant. Félicitations. Vous venez peut-être de gagner à la loterie, ou vous allez bientôt admirer un magnifique coucher de soleil ou encore sentir le parfum suave d’une fleur.

D’un autre côté, il se peut que vous sentiez augmenter en vous « l’esprit du don gratuit » ; vous avez le désir et le goût de partager avec les autres.

 

Dans son contraire, il y a plusieurs significations possibles.

 

Avalez-vous gloutonnement tout ce qui se présente, de peur d’en manquer ?

Gardez-vous chichement tout ce que vous avez sans donner un seul sou à quiconque en a besoin ?

 

Il se peut bien que le Séraphin ou le Harpagon qui se cache en vous ait pris l’habitude de vivre en avare. Sinon, examinez la possibilité que vous ayez peur de dépenser de l’argent en ce moment. Un autre message possible du Dindon dans son contraire : vous croyez que le monde vous « doit » quelque chose et que vous n’avez nullement besoin de recycler l’énergie. Vous ne vous sentez pas responsable de rien sauf de votre compte en banque.

Dans tous ces messages du Dindon, il est clair que la générosité de l’esprit en prend un coup. Il peut s’agir de générosité envers vous ou envers les autres.

 

Rappelez-vous qu’il faut donner sans attendre en retour, sinon c’est de la manipulation. Donnez sans regret et d’un cœur joyeux, sans quoi le don perd son sens et sa valeur.



14/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres