* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Ca ne sert à rien de s'énerver.

   Le conte de Petit Hérisson.

Petit Hérisson avait été enfermé par mégarde dans une pièce obscure, Le temps passa, Il commençait à désespérer de jamais retrouver la liberté, La faim, la soif le tiraillaient, il devenait de plus en plus triste.

La peur s'installa dans ce petit mammifère, car il était plongé dans l'obscurité nuit & jour ; non, ce n'était pas tout à fait cela ; certes, la nuit était noire, mais il existait dans le mur, à hauteur du sol, une ouverture qui laissait passer un peu de jour. Mais notre hérisson, dans sa phobie de se trouver enfermé, ne l'avait pas vue...

Enfin, ses yeux avaient bien dû la voir, mais ils ne l'avait pas remarquée.

Le temps s'écoulait longuement, et il était de plus en plus abattu.

Enfin, un matin, tiraillé par la faim, et malgré son état de faiblesse, Petit Hérisson eut comme un sursaut de vitalité, de vie :

« Je ne vais tout de même pas finir mes jours ainsi, enfermé ! Il y a peut-être quelque chose à faire ! »

Il se mit alors à scuter tous les objets autour de lui, comme s'il les voyait pour la 1ère fois. Il regarda attentivement le sol, les murs, puis il aperçut ce trou d'où filtrait la lumière. Ce fut la 1ère fois qu'il le voyait vraiment. Un court instant seulement, car quand il s'approcha du trou, celui-ci était trop étroit pour laisser la grosse boule que formait maintenant notre hérisson.

En effet, depuis qu'il était enfermé, la peur s'étant emparée de lui, ses piquants tout hérissés avaient doublé son volume. Il resta ainsi bloqué pendant 2 longues journées encore. A force de réfléchir au moyen de traverser cet espace, la peur de notre hérisson se dissipa et donc, ses piquants s'étant rabattu, il put passer à travers ce trou sans difficulté.

Cette histoire est toute simple. Ne pourrions pas prendre l'image du hérisson comme exemple à ne pas suivre ? Ne sommes-nous souvent, dans le quotidien, sujets à des énervements, des contrariétés, enfin au stress (mot utilisé trop souvent) ?

Et si dans ces moments, nous pensions à nous poser, essayer de voir le problème auquel nous sommes confrontés calmement, rentrer en nous-mêmes.

Il existe des outils simples, qui sont à notre portée...



17/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres