* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La réponse existe déjà…

        De tout temps,

de nombreux penseurs ont cru que « l’information stockée » par l’homme ne se limite pas à sa propre mémoire d’expériences passées et de faits appris...

 

« Il y a une pensée commune à tous les hommes », proclame Emerson pour qui notre esprit individuel n’est qu’une ramification de l’océan de la pensée universelle.

 

Nombre d’artistes & de psychologues étudiant le processus créateur, ont été frappés par les points communs entre l’inspiration créatrice, la révélation soudaine, l’intuition, etc., et la simple mémoire humaine.

 

La recherche d’une idée neuve ou la solution d’un problème, est une démarche analogue à celle de chercher dans sa mémoire un nom oublié. Vous savez que le nom est « là », autrement vous ne chercheriez pas. Dans notre cerveau, le « rayon baladeur » se déplace parmi les données mémorisées jusqu’à « reconnaître » ou  « découvrir » le nom désiré.

 

Et de même, si nous partons à la recherche d’une idée nouvelle, ou d’une solution à un problème, nous supposons que la réponse existe déjà quelque part.

 

Comme le dit le Dr Norbert Wiener : « Chaque fois qu’un chercheur s’attaque à un problème en sachant qu’il y a une réponse, toute son attitude en est transformée. Il a déjà fait 50 % du chemin vers la solution. »

 

Quand vous vous lancez dans un travail créateur, que ce soit dans le domaine de la vente, des affaires, de la poésie, des relations humaines ou autres, vous avez dès le départ un but en tête, un dessin à réaliser, une réponse à atteindre, certes assez imprévisible, mais qui sera « reconnue » à la fin.

 

Si vous voulez vraiment réussir, ayez-en d’abord un désir véhément, et commencez à réfléchir intensément à tous les aspects du problème  -  votre mécanisme créateur se met en marche  -  et le « rayon baladeur » dont nous avons déjà parlé se met à circuler dans votre stock d’informations, vers la réponse. Il sélectionne un fait ici, une idée là, une série d’expériences passées, et les relie en une synthèse cohérente qui va « combler » la partie inachevée de votre situation, compléter votre équation ou résoudre votre problème.

 

Lorsque cette solution est présentée à votre conscience, fréquemment lors d’une connexion de votre attention distraite par ailleurs, ou même sous la forme d’un rêve alors que la conscience est en sommeil, quelque chose « se déclenche » et vous « reconnaissez » instantanément votre réponse.

 

Cela signifie-t-il que votre mécanisme créateur aurait accès à une information, stockée d’une « mémoire universelle » ?

De multiples expériences de créativité sembleraient l’indiquer…



24/04/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres