* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les jours marqués d’une petite étoile d’or…

 

Peut-être qu’un de ces jours, je pourrai me décerner une étoile d’or

Pour avoir été ordinaire ; peut-être qu’un de ces jours,

Je me donnerai une étoile d’or pour avoir été extraordinaire,

Pour avoir persisté. Peut-être aussi qu’un des jours,

Je n’aurai plus besoin de recevoir d’étoile du tout.

 

                                                Sue Bender.

 

Nous avons toujours besoin d’étoiles d’or -  preuves rutilantes que nous avons accompli quelque chose qui exigeait un certain effort, surtout quand il s’agit de nous traiter avec tendresse qui nous semble beaucoup plus facile à donner aux autres qu’à nous-mêmes.

 

Mais les jours d’étoiles d’or sont très différents quand nous nous les décernons à nous-mêmes.

 

Quand nous nous accordons une étoile d’or et la collons sur une case vide du calendrier, elle scintille, cligne de l’oeil et nous souffle à l’oreille : « C’est très bien, ma fille ! »

 

J’aime tout particulièrement me donner une étoile d’or quand je me lance dans un nouveau passe-temps qui nourrit mon âme, ou que j’en reprends un que j’avais laissé tomber : marcher, faire des mouvements créatifs, bien manger, faire mon journal de dialogues, méditer, ralentir le pas, équilibrer travail & jeu. L’esprit a beau vouloir, le corps traîne souvent la patte.

 

Les jours extraordinaires n’ont pas besoin d’étoiles d’or.

Mais les jours ordinaires,

eux, peuvent être illuminés par un petit compliment à 5 branches…



23/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres