* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

A la recherche de nous-mêmes.

   Dans ce malaise actuel, nous sommes de plus en plus nombreux à chercher autre chose, en quête de notre intériorité.

La connaissance de soi est le premier pas, la première marche sans laquelle rien ne peut commencer, pour partir à la découverte de sens de la vie et de l'univers.

 

Le réel est l'union du visible & de l'invisible. Nous ne pouvons pas affirmer que seul existe ce que nous voyons, le côté pile est la face cachée d'une pièce de monnaie au creux de notre main. Si nous sommes seulement rationnels ou irrationnels, nous sommes infirmes, amputés de notre moitié d'être. Trouver des armes pour mieux vivre, c'est unir ces deux aspects dans une nouvelle approche permettant d'ouvrir et de relier totalement le corps, l'esprit & l'âme.

 

Nous avons une vocation de bonheur mais cette soif irrésistible est insatisfaite.

La souffrance nous paralyse dès les premiers jours de notre vie.

La souffrance vient du refus et nous freinons à chaque instant des quatre pattes ou des Quatre Eléments, avec notre corps, avec notre vouloir, notre mental, nos émotions.

La peur aussi nous paralyse, peur de l'inconnu, vertige devant un espace trop grand et qui nous effraie.

Dès l'enfance, l'homme se voit opposer des limites à ses exigences.

 

Notre incarnation enferme un champ de possibilités infinies dans un cadre fini et la dualité commence.

Dualité qui nous fait nous dépasser chaque fois que nous la surmontons. Les limites sont notre souffrance, les limites sont nos armes.

Un torrent a besoin de digues, de barrages pour créer de l'électricité.

De même, nos limites nous permettent de développer nos potentiels de créativité.

 

La mémoire peut aussi devenir un danger et une souffrance pour l'être qu'elle fige et immobilise dans son passé. Elle est un outil merveilleux si, en ne laissant pénétrer en nous que ce qui y trouve un écho, elle devient un filtre.

L'éducation, la tradition, la culture sont alors le plomb transmuté en or grâce à la mémoire, pour le présent.

La mémoire doit être sélective, elle est à la fois le creuset de nos souffrances et le coffre inépuisable des acquis de l'humanité.

 

La conscience que nous avons du champ des possibles encore inexploitées, nous torture également et nous culpabilise, car nous savons que nous n'utilisons qu'une infime partie des capacités de notre cerveau.

 

Il nous faut développer de nouvelles dimensions, découvrir nos possibilités et créer notre propre paradis, intérieur & extérieur.

 

Nous pouvons donc avoir une action sur notre destin.

 

L'homme est le seul à posséder ce libre arbitre. Nous avons une distribution de jeu au départ, elle n'est pas la même pour tous. Au bridge ou à la belote, chaque joueur reçoit un certain nombre de points ; le joueur bien servi pourra ne pas utiliser son capital, se laisser vivre et perdre tandis qu'un autre, avec un jeu médiocre, se battra et gagnera la partie.

C'est l'aventure formidable qui nous est proposée : gagner notre liberté.

 

Nous pouvons donc choisir d'être heureux.

 

C'est même notre devoir et notre vocation, le bonheur, l'amour, l'immortalité. Rien ne doit nous dévier de cette quête. La totalité de notre être est faite pour créer le bonheur, vivre le bonheur, donner le bonheur.

Toutes les difficultés rencontrées viennent de nos limites, de nos blocages et de nos conditionnements.

Nous ne pouvons pas mettre du bon vin dans un verre de vinaigre avant de l'avoir vidé et rincé ; soyons disponibles et vacants à toutes les audaces et à toutes les aventures.

Nous pouvons nous régaler joyeusement d'être, de vouloir et d'aimer.

Cependant il est important de savoir ce que nous voulons boire.

Nous avons tous soif sans savoir de quoi.

 

Nous nous jetons sur n'importe quelle boisson et, déçus et furieux, nous nous disons : « c'est la faute à pas-de-chance, ça n'arrive qu'à moi. »

Il faut enfin comprendre que tout dépend de nous, définir et savoir choisir ce qui nous convient : du bordeaux, du lait ou de l'eau de source, au choix.

 

 Ecoute-toi, tu es le seul à pouvoir tourner les pages de ta vie !



27/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres