* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les 7 Piliers de la Sagesse...

 

 

               En ce qui concerne le travail de transformation de soi, les façons d'atteindre concrètement la Sagesse sont diverses…

 

Les 7 Piliers de Sagesse énoncés par J.L. Schreiber,

dans le dossier « Le Bonheur c'est possible »,

présente, dans un article intitulé

 « Et si l'on essayait la Sagesse ? »,

un assez bon idéal-type de la

Voie de la Sagesse

 

Voici ces piliers par ordre croissant d'importance :

 

Respect de son corps. Ne pas le rendre indisponible pour des communions essentielles : avec la Nature, avec les autres.

Même si l'on n'a pas envie d'aller jusqu'à l'ascèse, un entretien minimum de votre enveloppe charnelle constitue le 1er pas indispensable vers un mieux vivre.

 

« Intériorité ». Ce n'est pas par hasard si toutes les Sagesses proposent des exercices (dont les plus connus sont la Méditation & le yoga) destinés à « nous remettre à l'écoute de nous-mêmes ».

 

Disponibilité au réel. L'ennemi intime du Sage, c'est l'illusion.

Savoir admettre le réel, le reconnaître tel qu'il est, quelle que soit notre envie de l'embellir, voire de le nier, est un précepte quasi sacré des Sagesses. Ce qui implique de cultiver sa disponibilité à tous les messages du réel, pour éviter que nos blocages psychologiques fassent écran entre nous et cette perception essentielle.

 

Distanciation/Détachement. C'est un moyen précieux en particulier pour ne pas être l'esclave de nos émotions. Et il nous permet de moins dépendre des turbulences de notre ego. En complément le détachement libère le Sage des contingences, en particulier matérielles, qui aliènent la plupart de ses contemporains.

 

Ni préjugés ni jugements. S'en défaire pour accéder à nos semblables sans les juger implique un travail quasi permanent sur nous-mêmes.

 

Vivre au présent. Reconnaître que le passé n'est plus et que le futur n'est pas encore...

 

Apprivoiser la mort. Le réel ultime, indépassable, c'est la mort, qui nous est commune. Vouloir l'oublier, en avoir peur, fausse tout notre équilibre existentiel. Il n'est pas besoin de croire à une vie ultérieure, ou éternelle.

 

Ces 7 piliers dessinent une conception de la « Sagesse » comme « Spiritualité épurée », selon l'expression de Valérie Rocchi.

 

Epurée des dogmes, de la foi, des rituels, de la dévotion, de l'émotionnel, de la grâce, de la magie, du surnaturel.

 

Autrement dit, épurée de tout ce qui, dans les religions, est le plus religieux.

 

On peut d'ailleurs observer que parler de « Sagesse » à propos des religions orientales et notamment du Bouddhisme, signifie le plus souvent les considérer dans leurs aspects philosophiques ;

les encyclopédies & histoires des religions ne parlent pas, elles, pour ces religions, de « Sagesse » mais de « religions de salut » parce qu'elles visent la libération complète de la souffrance… 



23/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres