* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Introduction

   C'est peut-être, dans notre vie quotidienne, le lieu d'expression le plus courant des symboles. La fête, c'est le moment où tout repose sur des symboles.

 

En étymologie, le mot fête a essentiellement une origine religieuse avec comme racine « fes », « fas ». Il donne de façon païenne : foire, festin, feria, festonner, feston, jour de repos, festival.

 

En lien avec le temple, il donne fanatique, profaner, profanateur, le fan moderne.

 

Il donne des aspects de qualité : faste, favorable & néfaste (où aucun jugement ne peut être rendu…).

 

Il a des lointains rapports avec les fables qui ne se terminent pas toujours en fêtes…enfin pas pour tout le monde.

 

La fête appelle de l'extérieur quelque chose qui raisonne en moi. Pour le célébrer, le marquer, l'amplifier, le ritualiser, le guérir et aider les passages.

 

De l'apéritif à la communion, tout est codé. Les formules de santé, les toasts, la manière de trinquer, les cadeaux, les formules. Tout cherche à « donner du sens », marquer.

 

Le religieux est sous-jacent dans son sens de « relier »

 

Les processions en voiture pour les départs en week-end ont remplacé les processions religieuses. Pour les réunions politiques ou professionnelles, on parle de « grand messe ».



24/12/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres