* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La colère me procure t-elle ce que je veux vraiment ?

    La colère est une émotion que nous sommes nombreux à expérimenter quotidiennement.

Nous semblons l'accepter comme une composante de notre état naturel et nous la considérons comme partie intégrante de la vie.

 

Tant que nous aurons le sentiment que ce sont les autres qui provoquent notre colère, nous aurons l'impression qu'elle peut-être « justifiée ».

Il nous semblera que, les autres ayant véritablement commis des actes qui méritent notre courroux, nous devons garder cette colère.

Tant que nous restons attachés à cette « colère justifiée », nous laissons peu de place pour l'amour en notre cœur...

 

Beaucoup de gens passent toute leur vie attachés à leur « juste colère » tout en se demandant pourquoi l'amour leur échappe.

Il est important de reconnaître notre humanité, dont la colère fait partie.

Il est également important de devenir  plus conscients de notre colère à tel ou tel moment donné et de trouver des manières positives de l'exprimer.

 

La décharger sur les autres ou sur nous-mêmes ne nous apporte pas plus la paix que lorsque nous la réprimons ou l'occultons. Il y a des moyens de la traiter.

 

Taper sur un oreiller, hurler sous la douche, écrire nos pensées ou avoir des conversations imaginaires avec les gens  contre lesquels nous sommes fâchés, voilà quelques façons d'exprimer notre colère sans dommage pour nous ni pour autrui.

 

Ensuite, au lieu de faire de la colère une idole, nous pouvons nous interroger : 

« Quel est le but de ma colère ? M'apporte-elle ce que je veux vraiment ?

 M'apporte t-elle la paix intérieure ? »

 

La partie subconsciente de l'esprit a sa propre loi : elle réagit de la même façon devant toute colère, qu'elle soit petite ou grande.

 

Un esprit en colère ne peut jamais être en paix puisqu'il est rempli de « pensées d'attaque ».

 

Des pensées de paix & d'amour ne peuvent coexister avec des pensées de colère & d'attaque.

 

Lorsque nous commençons à voir que ce sont nos propres pensées qui créent notre monde extérieur, nous comprenons qu'il nous suffit de changer ces pensées.

 

Nous pouvons alors dire avec certitude : « Mon propre esprit est le seul domaine au monde que je peux changer et contrôler ».

 

 

Plus nous choisissons d'avoir comme unique but la paix de l'esprit,

plus nous nous rendons compte que la colère

ne nous apporte jamais ce que nous voulons.

 

 



22/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres