* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le Coyote : fin filou.

   Le Coyote : fin filou.

 

Mille et un mythes parlent du Coyote et ce fin filou est au centre de mille et un contes. Plusieurs traditions autochtones le nomment le « Chien-Médecine ».

Si vous vous trouvez face à cette médecine, assurément, que cela vous plaise ou non, quelque stratagème vous attend au détour !

 

Quelle que soit cette médecine, elle vous fera rire, d’un rire forcé peut-être, mais vous pouvez être assuré que le Coyote vous donnera une leçon sur vous-même.

Le Coyote a plusieurs tous dans son sac, mais cela ne le sert pas toujours très bien. Ce maître de l’illusion tombe souvent dans ses propres pièges ; il se laisse prendre à son propre jeu. Et nul n’est plus étonné que le Coyote quand cela tourne mal.

Par contre, cet étourdi réussit toujours à survivre. Meurtri & couvert de bleu, il continue son petit bonhomme de chemin vers des erreurs encore plus farfelues, sans même sans même se donner un temps d’arrêt pour apprendre.

Le Coyote a peut-être perdu la bataille, mais n’ayez crainte, il se relèvera.

 

Le Coyote est sacré. Ses sottises sont le fidèle reflet de nos absurdités. En se promenant d’un désastre à l’autre, le Coyote porte l’art du sabotage au summum du raffinement. Personne ne peut se prendre au piège (ou en tendre aux autres) aussi aveuglément, avec autant de grâce et d’aise que lui. Ce sacré filou se prend au sérieux à tel point qu’il ne voit même pas ce qui est tout à fait évident.

La médecine de cet étourdi intègre l’humour de tous les âges. La grande comédie cosmique rejoint tous ceux qui suivent le Coyote ou qui ont une forte dose de sa médecine. Un être de cette trempe a beau tenter de convaincre les autres que la mouffette sent la rose, le fait demeure que c’est une mouffette.

 

Si vous vous sentez concernés de près ou de loin, par cette médecine,  sondez vos cœurs ; pénétrez immédiatement au tréfonds de votre expérience.

Demandez-vous ce que vous êtes vraiment en train de faire et pourquoi vous le faites.

Est-ce que le Coyote est votre médecine ?

Etes-vous en train de vous leurrer ?

Tentez-vous de leurrer un adversaire ?

Quelqu’un d’autre veut-il vous faire un tour de passe-passe ?

Avez-vous l’intention de fournir au nigaud du bureau le n° de téléphone de la jolie secrétaire ? Ou de faire une farce à votre meilleure amie ?

 

Depuis quand ne vous êtes-vous pas accordé le loisir de faire une chose qui vous plaisait pour le simple plaisir de la chose, pour vous amuser quoi !

 

Le Coyote apparaît toujours au moment où on se prend au sérieux. La médecine c’est de rire et de prendre les choses avec humour afin de pouvoir envisager et adopter de nouveaux points de vue.

Porteurs de cette médecine vous pouvez l’utiliser pour « décoincer » tous les collets montés, pour donner la vie à la fête ou mettre un terme à une conversation paralysante.

 

Vous pouvez aussi vous trouver devant un casse-pied. L’ombre du Coyote peut vous apparaître sous plusieurs formes : un maitre qui sait tout, un escroc, un homme d’affaires qui vous promet la richesse instantanée, un vendeur ambulant de pièces rares, une femme fatale…

 

Le Coyote n’est ni un partenaire ni un amant fidèle.

 

Peut venir aussi le temps où toutes les farces que vous projetez peuvent vous exploser en pleine figure. Ce que le Coyote évoque peut surgir de toutes parts. Il est quasi impossible de mater ce farceur …



09/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres