* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le miracle de l’évolution.


         Le corps peut subir les changements du cycle de la vie, mais il n'évolue pas : on ne se forge pas un nouveau type physique ; le déclin des capacités physiques au fur et à mesure qu'on vieillit est inévitable. Mais au cours d'une existence, l'esprit humain peut évoluer de manière spectaculaire. De nouveaux modes de pensées sont élaborés. La compétence spirituelle peut s'accroitre jusqu'à un âge avancé. Notre existence nous offre des occasions illimitées d'évoluer jusqu'à la fin de notre parcours terrestre. Le côté le plus intéressant du processus de l'évolution de l'espèce, c'est son côté miraculeux.

 L'évolution est un processus difficile qui demande beaucoup d'efforts. C'est parce qu'il avance contre une résistance naturelle à garder les choses telles qu'elles sont, à s'accrocher aux vieux schémas & aux traditions, à prendre le chemin le plus facile. Le miracle est que cette résistance peut être vaincue. Et nous évoluons ; malgré tout ce qui entrave le processus, nous devenons meilleurs. Pas tous, pas facilement. Mais bon nombre d'êtres humains réussissent à progresser, et à faire progresser leur culture. Il existe une force qui nous pousse à choisir le chemin le plus difficile par lequel nous transcendons le bourbier où nous naissons souvent.

Chacun de nous a en lui son propre désir d'évoluer et, en l'extériorisant, il doit se battre seul contre sa propre résistance. En évoluant individuellement, nous faisons évoluer du même coup notre société. Notre culture, qui nous nourrit dans notre enfance, est nourrie en retour lorsque nous sommes adultes. Ceux qui réussissent à évoluer profitent des fruits de leur évolution mais en font aussi profiter le reste du monde. Et c'est ainsi qu'il évolue…

 Si pourtant, règnent la guerre, la corruption & la pollution, comment peut-on raisonnablement supposer que l'humanité soit en progrès spirituel ? C'est cependant exactement ce qui se passe. Notre déception provient justement du fait que nous attendons plus de nous-mêmes que nos ancêtres. Le comportement humain que nous trouvons aujourd'hui répugnant et monstrueux était autrefois accepté dans l'ordre des choses. Un thème majeur à considérer reste par exemple la question de la responsabilité des parents dans l'évolution de leurs enfants. C'est aujourd'hui très important, alors qu'il y a quelques centaines d'années personne ne s'en préoccupait. Même si elle apparaît, parfois, désolante, l'éducation parentale moyenne d'aujourd'hui n'en reste pas moins bien supérieure à ce qu'elle était il y a seulement quelques générations.

 Mais quelle force est cette force qui nous pousse en tant qu'individus et en tant qu'espèce à évoluer à l'encontre de la résistance naturelle de notre propre léthargie ? C'est l'amour.

L'amour a été défini comme « la volonté de se dépasser dans le but de nourrir sa propre évolution spirituelle ou celle de quelqu'un d'autre ». Si nous évoluons c'est parce que nous y travaillons, parce que nous nous aimons nous-mêmes. Et c'est à travers notre amour envers les autres que nous les aidons à s'élever.

C'est l'évolution en progrès. La force d'évolution, présente en toute vie, se manifeste chez l'homme à travers l'amour. Au sein de l'humanité, l'amour est la force miraculeuse qui défie la loi naturelle de l'entropie.




03/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres