* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Les 9 caractéristiques que doit posséder un Régime ...

   ... pour être actif psychologiquement.

                                                                             Par le Dr Dukan

CLIC IMAGE

 

  *1*  Avant toute chose, ce régime ne doit pas être trop long. Il faut que le sujet qui accepte de le faire sache combien de temps il aura à se priver. Il faut même lui décrire à l'avance les différents stades qu'il aura à traverser.

 

*2*  Il doit être très efficace, surtout pendant les premiers jours ou la 1ère semaine. Il est de la plus haute importance que les résultats ne se fassent pas trop attendre, sinon le découragement risque de s'installer. Par contre, si la balance enregistre une chute de poids rapide, la satisfaction liée à ce 1er résultat est de nature à engager le patient à continuer et même durcir encore spontanément la surveillance. Le succès appelle le succès

 

*3*  Le régime idéal ne doit jamais imposer la pesée des aliments. Cette contrainte est toujours mal ressentie, et le plus souvent entraîne une exaspération derrière laquelle le patient se cache pour rejeter en bloc un régime aussi tracassier.

 

*4*  Ce régime ne doit jamais mettre l'accent sur ce qui est interdit mais au contraire ne s'occuper que de ce qui est permis. De plus, ce qui est permis doit l'être sans aucune limitation. Dire à un obèse : «  Prenez la quantité que vous désirez », c'est mettre du baume sur ses blessures d'oralité.

 

*5*  Ce régime doit être le plus simple possible. Il faut que le schéma soit bien compris, qu'il occupe complètement l'esprit, qu'il n'y ait aucun doute, qu'on n'ait jamais l'impression de se tromper. Enfin il doit être le plus précis possible. Il ne doit laisser aucune initiative. Tout doit être prévu. L'obèse, son régime en main, doit être placé sur des rails, il doit, soit avancer, soit sortir des rails ; lui laisser l'initiative ou un choix quelconque, c'est lui faire lâcher la main qui le conduisait et qu'il tenait serrée comme un enfant qui fait ses 1ers pas. C'est seulement une fois le but atteint, au moment de la stabilisation, que progressivement il faut lui rendre une possibilité d'initiative & de responsabilité.

 

*6*  Un régime idéal doit être très sévère. Cela peut vous sembler bizarre et vous faire croire que j'assimile les obèses à des masochistes. Il n'en est rien. Ce que j'ai toujours constaté avec ce genre de patients, c'est une meilleure disposition à s'accrocher si les consignes sont dures. L'oral est très difficilement capable d'effort à long terme et de discipline prolongée. Soit il fera un régime très dur s'il se sent bien encadré, soit il ne fera rien. Avec lui, c'est la loi du tout ou rien. J'ai noté souvent un goût particulièrement développé de l'héroïsme devant la

difficulté. Ces patients connaissent très bien leur faiblesse et ils sont très fiers de pouvoir s'attaquer à un régime qui impose le respect à leur entourage et au médecin avec lequel ils ont, en quelque sorte, parié sur leur succès.

 

*7*  Ce régime doit aller du plus sévère au plus facile, du plus simple au plus complexe. Au fur et à mesure que le régime se prolonge, les résultats sont de moins en moins sensibles car ce sont les 1ers kilos qui partent le plus vite. Il faut alors que ce régime  idéal  prévoit un système de paliers avec des « récompenses » sous formes de nouvelles catégories d'aliments permis. Ainsi ce système de relais permet à l'obèse d'attendre et d'espérer tenir progressivement jusqu'à la prochaine étape. Cela rendra son alimentation de plus en plus ouverts, plus facile, mais aussi plus complexe. Dans ce cas il acceptera car il aura eu le temps de bien comprendre la progression.

 

*8*  Ce régime doit aussi jouer le rôle d'une rééducation du comportement alimentaire et d'une éducation par entraînement de la volonté. Il doit donc avoir un côté didactique, c'est-à-dire faire comprendre l'importance & la priorité de certains aliments à travers l'ordre chronologique dans lequel ils font leur apparition. Certains comme les protéines sont indispensables et seront présents dès le début. Quant aux autres, s'ils sont utiles ils ne doivent pas trop tarder, et s'ils sont nuisibles il faudra les mériter : cela peut jouer le rôle d'une remise en question de l'alimentation par conditionnement inconscient.

 

*9*  Enfin, aucun régime idéal ne doit oublier le rôle fondamental du couple eau-sel. La restriction en sel et l'hyperhydratation permettent un lavage de l'organisme et une évacuation des déchets.

De plus, boire beaucoup, surtout avant les repas, coupe l'appétit, et réduire le sel joue à peu près dans le même sens



28/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres