* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Sécurité & pouvoir sur soi : conditions du bonheur à deux.

   Dans le couple comme ailleurs, pour s'épanouir et être heureux les humains ont besoin de se sentir en sécurité et d'avoir du pouvoir sur eux-mêmes. Un sentiment de mutuelle gratitude unit alors les deux tourtereaux et l'émotion d'amour se vit plus souvent.

 

Un relation saine est la rencontre de deux personnes qui se montrent authentiques l'une envers l'autre. Or l'expression authentique de soi nécessite un climat de confiance & de sécurité.

 

Une part de cette sécurité et de ce pouvoir réside en soi. A chacun de s'aimer suffisamment, d'être exempt de jugement sur lui-même, de dévalorisation, ou de survalorisation.

 

A chacun de prendre la responsabilité de lui-même, de ses émotions et de ses besoins, et de sentir qu'il a du pouvoir sur sa propre vie.

 

Une autre part appartient au couple. Comment donner à mon/ma compagn/on/e sécurité & liberté ?

Que demander à son compagnon/sa compagne pour se sentir en sécurité et libre ?

Ce n'est pas compliqué.

 

On se sent en sécurité si l'autre exprime authentiquement ce qu'il est, ce qu'il ressent. Si le mensonge, le non-dit, le secret & les jeux de pouvoir sont absents.

 

Chacun se sent en sécurité si l'autre assume la responsabilité de lui-même et de ses besoins et ne les fait pas porter à l'autre. Chacun se sent en sécurité si l'autre parle de lui.

Chacun se sent libre s'il a la permission de s'exprimer et s'il est écouté sans être jugé.

Pouvoir ainsi s'exprimer et être entendu donne un sentiment de liberté, de gratitude, de pouvoir sur sa propre vie.

Pour grandir en couple, il parait utile de s'engager mutuellement sur un certain nombre de point :

 

 *  Je suis responsable de mes émotions et je te dis ce que je ressens.

*   Je prends la responsabilité d'identifier, de formuler mes besoins, et

    de faire des demandes claires.

*  Je m'engage à être franc, m'abstenir de juger et éviter les jeux de

    pouvoir (ne pas me soumettre, me poser en victime, ne pas 

    persécuter, blesser, ne pas faire quelque chose sans avoir envie de

    le faire, ne pas faire plus que ma part).

 

Le contrat n'est pas facile à tenir, c'est vrai.

Nos compétences en termes de grammaire émotionnelle sont insuffisantes pour ne pas faillir.

Nous savons à peine distinguer nos émotions les une des autres, quant à identifier un besoin…

 

Mais la vie en couple, les réactions du partenaire vont nous alphabétiser rapidement !

Ce contrat, cet engagement vis-à-vis de soi-même de s'abstenir de jeux de pouvoir & de jugement autorise le conjoint à nous confronter s'il nous surprend en flagrant délit !

Nous percevrons alors cette confrontation comme aidante, et non comme une agression.

 

L'engagement est réciproque mais, en réalité, ce sont deux engagements unilatéraux.

Chacun s'engage vis-à-vis de lui-même, et non de l'autre.

 

 Quand l'engagement est pris envers le partenaire, les sentiments de contrainte, de dépendance, de manque de liberté & de pouvoir sur soi ne sont pas loin…



19/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres