COULEURS-DE-LA-VIE

COULEURS-DE-LA-VIE

Damoclès ! Un message venu d'ailleurs !

diamant.jpeg

 

Clic S/Image pour d’autres messages sur son SITE 

 

 

De Jean Pernin 

 

« Frères et sœurs de la Terre en souffrance qui attendez le retour de la Force d’Amour, il ne faut plus vous inquiéter, même si des événements planétaires d’importance sont toujours devant vous. Nous vous l’avons dit et répété, le Plan divin doit aller à son terme avec un Grand ménage totalement achevé.

 

Le Père Céleste ne fera pas les choses à moitié, il lui faut balayer tout ce qui encombre et détruit depuis trop longtemps la Demeure sacrée. Les humains ont défiguré et pillé une Terre qui leur fut pour un temps prêtée. Les dégâts visibles ou cachés sont immenses, il est désormais grand temps de les réparer. La conscience d’une majorité d’entre vous est totalement occultée.

 

Qui est encore capable de raisonner sainement et simplement au-delà de ses préoccupations matérielles égoïstes ? Seule, une petite poignée au regard du Peuple terrien ! En conséquence, une épée de Damoclès de taille impressionnante est depuis longtemps au-dessus de vos têtes. Elle se rapproche ou s’éloigne en fonction de vos choix de vie.

 

Le collectif humain étant l’addition d’individualités, vous comprenez l’importance des actes de chacun. Il est cependant vrai que la crise sanitaire Mensongère vous égare, et trouble l’esprit des plus vulnérables anesthésiés. Ne sachant plus à quel saint se vouer, ils se sont rués sur des solutions faciles sans aucun intérêt, si ce n’est qu’ils deviendront esclaves d’une « Élite » qui travaille pour Satan.

 

Pratiquer la fuite en avant pour se soustraire à ses devoirs de citoyen divin, est un leurre qui ne mène nulle part. La preuve vous en est chaque jour donnée en raison d’une confiance imméritée accordée à la Pieuvre politicienne. Les charmeurs qui sont autant de tentacules verbeux à ne plus écouter, n’ont pas fini de vous provoquer. Souffler le chaud et le froid est une stratégie déstabilisatrice éprouvée.

 

La Tromperie qui soumet les êtres fragilisés, aura cependant pour vertu de réveiller ceux qui auront su garder un peu de lucidité. Quant aux autres, ils se dirigeront sans réfléchir vers les portes de l’abattoir qu’ils ont en grande partie rejoint.

 

La marque de la Bête est greffée sur les vaccinés inoculés par le produit prévu à cet effet. Tous ces gens vont devoir lutter et choisir entre la manipulation mentale qu’ils subissent à l’insu de leur liberté de penser, et la voix de leur âme les appelant à se libérer. Que ces malheureux sachent que les injections à répétition supposées les protéger, vont tout au contraire les enchaîner à jamais au diktat des Puissants de l’Ombre.

 

L’un d’eux vient récemment de parler à des journalistes dont « l’impartialité » et « l’intégrité » ne sont plus à démontrer ! Entre fourbes et corrompus de la société savante et bien-pensante, c’est l’entente cordiale qui prévaut. Toutefois, l’invité prestigieux – locataire du château élyséen –, fait plutôt profil bas.

 

Il s’est équipé de pincettes pour évoquer de possibles décisions dont il sait, à raison, qu’elles déclencheront la foudre de nombre d’administrés. Il est vrai que l’épée évoquée en titre vient de se rapprocher de lui. Retenue pour l’instant par un fil ténu, cette arme symbolique va demeurer au-dessus de sa tête dans l’attente de la Vérité.

 

Rien ne sert de la cacher, elle finit toujours par être dévoilée ! À l’instar de ses amis du sérail, l’individu a lourdement menti sur sa vie, et traîne de gros boulets dont il aura du mal à se libérer. Pour ce faire, il suffit d’avouer et d’implorer le Pardon divin. Seul, le Repentir est la Clé qui permet de briser les entraves empêchant l’être d’avancer.

 

Allégeant le poids du rachat de fautes partiellement effacées de l’endettement, reconnaître l’Erreur sera toujours un acte Courageux et Noble à la Face du Créateur ! »



17/12/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 468 autres membres