* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Le Noyer, l’Arbre qui soigne…

   On l'appelle aussi l'Arbre du sommeil, mais il n'a rien d'un somnifère. Il est au contraire tonique, dépuratif, digestif & anti-inflammatoire. Tout un programme !

 

Portrait.

 

* Famille des juglandacées, cet arbre majestueux des régions 

   tempérées est d'origine persane. Il s'est d'abord acclimaté en

   Grèce, en Italie, avant d'arriver en France où on le rencontre

   fréquemment aujourd'hui.

* Il affectionne particulièrement les sols sableux et n'aime pas trop

   les grands froids.

* On utilise son bois en ébénisterie, pour ses qualités de solidité et  

   brillance lorsqu'on le polit.

* Il atteint jusqu'à 25 m de hauteur et peut vivre jusqu'à 400 ans.

* Il produit un fruit à coque ligneuse, la noix, d'une grande richesse

   en acides gras essentiels, dont on tire une huile succulente, qui

   présente une grande valeur nutritionnelle.

 

C'est une plante qui a multiplié les appellations au fil des siècles.

On l'a appelé arbre au sommeil, gland divin, gland de Jupiter, noyer royal ou encore calottier. Jadis, la sagesse populaire affirmait que  ...

 

... « des noix mâchées frottées sur la tête remplissent de poils les places vides ».

 

On lui a attribué de nombreuses vertus, dont ne subsistent aujourd'hui que celles qui ont sérieusement éprouvées.

 

En 1961, le Dr Binet s'étonnait ainsi : « Chose curieuse, aucun traité de bactériologie, de chimie végétale, n'y fait la moindre allusion ».

 

C'est qu'il a des propriétés tout à fait intéressantes :

 

Ø      Tonique, il est reconstituant, dépuratif, désinfectant.

Ø      Il combat l'inflammation des muqueuses et fait baisser le taux du sucre sanguin.

Ø      Il est aussi très efficace pour lutter contre les affections de la peau : eczéma, dartre, prurit…

Ø      Il soigne les petits problèmes oculaires : orgelets, irritations des paupières…

Ø      Il freine la transpiration excessive des mains & des pieds.

Ø      Il soulage les rhumatismes, la goutte, les affections pulmonaires.

Ø      Il aide à lutter contre les maux génitaux féminins.

Ø      Enfin, il soulage les engorgements des voies digestives : digestion lente, régurgitation et même gastro-entérites. C'est sans doute pour cette dernière raison que le vin de noix est un apéritif si répandu, encore de nos jours. A la fois tonique, dépuratif & digestif, vous pouvez le préparer à la mode de nos grands-mères.

Ø      Pour un litre de vin de noix fraîches hachées, pendant au moins une semaine, dans un litre de bon vin blanc. Puis filtrer et sucrez à votre goût. A consommer avec modération (un petit verre en apéritif)

Ø      Mais les feuilles sont la partie la plus utilisée en thérapeutique. Leur récolte s'effectue en juin ou juillet. Elles sont divisées en plusieurs folioles ovales, allongées, d'un vert assez foncé. On les utilise même en phytothérapie vétérinaire. On lave les animaux avec une décoction de feuilles de noyer pour les prévenir des mouches & des taons. Vous pouvez ajouter des feuilles de noyer à la litière de vos chiens et chats pour les protéger des puces.

 

  Spécificités.

 

Constituants : Une huile Essentielle solide à température ambiante, une substance amère, la juglandine, de la mucine, de l'inosite, et un tanin.

 

Actions : Tonique, hypoglycémiant & hypocholestéromiant, immuno-stimulant.

 

  Comment l'utiliser ?

 

EN VOIE INTERNE.

 

Ø      La décoction forte : faites bouillir 2 ou 3 mn, 4 cuillères de feuilles dans un ½ litre  d'eau. A boire à raison de 2 ou 3 tasses par jour, en dehors des repas. Pour lutter contre les maux digestifs.

Ø      La liqueur de brou de noix : Le brou est l'écorce verte des noix fraîches. Faites macérer pendant 3 mois 500 g d'écorce verte coupée en morceau dans de l'eau-de-vie. Filtrez et mélangez à 3 l de vin. Sucrez légèrement. Boire un verre à madère une fois par jour, avant un repas. Déconseillé aux diabétiques à cause du sucre.

Ø      On peut associer le noyer à la sauge, notamment pour lutter contre la transpiration excessive ou les tendances diabétique.

 

Précautions : * Attention aux préparations trop concentrées, très irritantes pour les muqueuses quand elles sont utilisées en traitement interne.

* Il ne faut pas le mélanger avec n'importe quoi comme le carraghem

   et le quinquina qui interfèrent avec ses propriétés.

* Il fait bon ménage, en revanche, avec toutes les plantes astringentes.

 

EN VOIE EXTERNE.

 

Ø      Le bain au noyer : faites bouillir 4 poignées de feuilles pendant 2 ou 3 mn dans 2 litres d'eau. Filtrez et ajoutez à l'eau de votre bain. Excellent pour rendre la peau douce, souple, et calmer rougeurs & démangeaisons.

Ø      La décoction forte : elle s'utilise en compresses contre les affections de la peau & des yeux.

Ø      On peut aussi l'employer en injections vaginales en cas de leucorrhées.

Ø      Enfin, utilisé en rinçage des cheveux & des cils noirs ou bruns, elle les tonifie, active leur croissance et renforce leur coloration.



26/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 397 autres membres